Les Mots de Pati

espace privé d'écriture, histoire simple d'une famille simple, billets d'humeurs, moi, quoi.

lundi 7 novembre 2011

et l’enfant quitte son nid

Il y a quelques temps, je vous parlais de cette incroyable aventure, l’écriture à quatre mains d’un roman, avec la complicité de mon amie Cassymary. Nous avions espéré mettre moins d’un an à l’écrire, pari largement tenu ! L’enfant, un joli prématuré de huit mois, est enfin né cet été. Courant juillet, il a reçu son habit de fête, une belle couverture fabriquée comme lui, à plusieurs mains.
Le 20 septembre 2011, il entrait officiellement dans le monde, sur le site professionnel de Cassy, afin d’y trouver ses futurs parents : des lecteurs, que nous espérions nombreux, et aussi enthousiastes que nous, à la découverte de cette belle histoire.

Un peu plus d’un mois a passé. Nous avons reçu les premiers retours de lecture. Quel choc, quelle belle surprise de se rendre compte que ce livre où nous avons mis tout notre cœur, toute notre âme, a été non seulement apprécié, mais plus encore : il a été compris, ressenti, et transmis. Nombre de nos lecteurs ont en effet donné “Haïze Hegoa” à lire à leurs proches, leurs amis… j’aime beaucoup cette transmission de nos mots, de plume à œil, puis de bouche à oreille… j’aime que nos mots entremêlés voyagent d’un lecteur à l’autre, j’aime voir grandir ce bébé que nous avons chouchouté de longs mois, j’aime le voir prendre son envol.

haize_hegoa

“Haïze Hegoa” est une histoire d’amour. L’amour d’une région, des montagnes, des gens simples et vrais qui y habitent. C’est aussi une histoire d’amitié, entre Louise et Ninon, que nous suivons des années 30 jusqu’en 1994. C’est aussi une quête identitaire, pour un jeune homme qui va comprendre en quelques jours qui il est et d’où il vient. Enfin, c’est un cri d’espoir. L’espoir en la vie, sa richesse et sa force. Une vie capable de renaitre de ses cendres. Les ruines ne meurent pas ; elles nous attendent. Et il suffit parfois que souffle le vent du sud, pour les sortir de leur sommeil.

Voici quelques extraits des messages reçus en retour de lecture. Ils expriment bien mieux que je ne saurais le faire ce qu’ont pensé les nouveaux parents de notre bébé ;) :

  • Une envie, le relire... ! Comment dire ça ? Il touche à tellement de choses, à l'amitié indéfectible, à la chance d'avoir ou non une famille, à la guerre, à la paix, à l'horreur et puis à l'espérance [….] à vous lire, on se demande qui a écrit quoi, tellement tout se tient et semble couler d'une seule et même plume…
  • je suis impressionnée par le résultat de votre roman à quatre mains! L'intérêt reste constant, les techniques utilisées (...) sont pertinentes, l'histoire de cette belle amitié, que l'on ne peut s'empêcher de relier à votre belle amitié à vous deux, est très touchante, l'époque choisie, les évènements, les lieux....tout est empreint d'une force qui se partage à la lecture.
  • Votre livre m’a tenue en haleine de bout en bout et je l’ai beaucoup aimé.[….] J’ai aimé le personnage très attachant de Sam qui s’approprie peu à peu sa propre histoire. Il est une sorte de trait d’union, de lien, entre passé, présent et avenir.[….] J‘admire la façon dont vous avez réussi à travers une construction très originale à garder une unité de ton malgré vos « quatre mains », signe sans doute d’une grande complicité et d’une profonde amitié."
  • Je ne sais pas qui a écrit quoi, mais je m’en fiche, j’ai dévoré de bout en bout ![….] chaque fin de partie donne envie de tourner la page, sans attendre, on brule  de connaitre la suite de l’histoire !

Pour commander ce livre, cliquez sur l’image ci-dessous, et laissez-vous guider, ou bien laissez un commentaire sous cet article :))

Posté par patitouille à 16:54 - b.a.ba d'une fiction - Permalien [#]