Les Mots de Pati

espace privé d'écriture, histoire simple d'une famille simple, billets d'humeurs, moi, quoi.

mardi 24 août 2010

ô temps, suspend ton vol...

Je n'aime pas les montres digitales. Je n'aime pas leur précision chirurgicale, à la seconde près.Elles dissèquent le temps qui passe avec une minutie qui m'énerve. Et  je ne les aime pas parce qu'elles se ressemblent toutes. Elles sont moches, avouez... Et puis franchement, quel besoin a-t-on de connaître aussi précisément que ça l'heure qu'il est ? Cela va-t-il changer la face du monde, de savoir qu'il est 18h 31 m et 42 secondes, et non six heures et demie ? Pourquoi ce besoin soudain d'exactitude ? Je sais bien... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 02:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

lundi 23 août 2010

une rafale d'odeurs...

Parfois, certaines conversations sur messageries instantannées donnent de drôles d'idées... ainsi, cassy et moi nous sommes découvert un appétit soudain, une envie immédiate d'écrire de concert sur un sujet abordé pendant cette conversation matinale... voici ce que cela donne : Écrire une note sur les odeurs qui ont bercé mon enfance, pour quiconque me connaît un tant soit peu, ça doit paraître une idée sans queue ni tête ! N’ayant que très peu d’odorat, qu’est-ce que je pourrais bien savoir de ces odeurs qui sont censées nous... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 16:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 20 août 2010

remise à neuf

J'ai fait ce matin, quelque chose que je n'avais pas fait depuis une éternité. Et Dieu sait que le besoin commençait à s'en faire sentir !! J'ai mis à jour ma colonne de liens amis ! Eh oui ! Vous y retrouverez des liens connus, et d'autres, petits nouveaux qui j'espère vous enchanteront autant qu'ils m'ont plu. Alors, bonne (re)découverte !
Posté par patitouille à 12:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
dimanche 25 juillet 2010

Rencontre au pied des sommets...

Mercredi 21 Juillet. Il y a des moments dans la vie, qui te prennent de court. Des instants bénis, où tu égrènes les minutes en état de grâce. Tu respires lentement, tu as envie que le temps ralentisse sa course, pour être sûre d'avoir le temps d'apprécier à sa juste valeur le cadeau qui t'est tombé du ciel. Demain, pour la première fois depuis plus de douze ans, je prends l'avion.Je m'envole pour une destination que je ne pensais pas emprunter de sitôt... la maison d'une amie.Une amie de coeur, une que je connais maintenant... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 16:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
mardi 6 juillet 2010

vous avez dit cartons ?

Vous avez déjà vidé une maison ? La vôtre, sûrement, une fois au moins, lors d'un déménagement... mais celle d'un autre ? Vider la maison d'un mort, c'est déjà difficile... chaque objet touché porte en lui sa charge émotionnelle, chacun fait remonter un pan d'enfance, un souvenir particulier... Mais vider la maison d'un encore vivant, c'est encore plus difficile. Les objets sont tout autant chargés d'émotions, mais en plus, vient s'y mêler comme un sentiment diffus de culpabilité : celle de dépouiller quelqu'un de ses biens. ... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 00:34 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
jeudi 24 juin 2010

Au théatre ce soir...

Voici un article que j'ai écrit la semaine dernière, pour le Blog journalistique de Kaléïdoplumes : le Kaléïdo'Blog Je le poste exceptionnellement ici aussi, afin que mes lecteurs n'ayant pas de liens avec ce blog puissent profiter de mon bonheur d'il y a une dizaine de jours... Un samedi soir sur la Terre... on s'apprête à passer une soirée-télé tranquille, un match de foot se profile à l'horizon télévisuel... soupir !Et puis non ! Un coup de fil inattendu, et me voilà embarquée à l'improviste par ma belle-sœur : elle m'emmène... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 06:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

dimanche 9 mai 2010

Vivre ou survivre ?

Quand je raconte mon parcours tumultueux, les réactions de mes interlocuteurs sont multiples, mais quelques unes sont immuables. On souligne le courage (et pourtant, je n'ai personnellement jamais vu où il était question de courage, dans mon histoire...), la chance (de m'en être aussi bien sortie, je suppose... entendez par là que finalement, je mène une vie somme toute 'comme les autres' alors que vu ce que j'ai traversé, c'était pas gagné d'avance) mais on souligne très souvent qu'au moins moi, je sais la chance que j'ai d'être en... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 19:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
lundi 22 mars 2010

Naissance d'un livre...

tout commence par des mots qu’on couche sur les pages d’un blog… on raconte la vie d’une famille, d’une époque, d’une région… peu à peu, on se lâche, on se fait confiance. l’histoire déroule son fil, les personnages s’animent. et puis on pose le point final. on pense que tout est dit. que l’aventure est terminée… plus de deux ans après ce point final, on vous propose de faire de votre histoire un livre. un vrai. un beau, qui sent bon l’application, le peaufinage et l’amour des choses faites sur mesure…   ... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 08:17 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
mardi 9 mars 2010

éclaircie...

Depuis quelques jours, il semblerait que l’état de mon père se stabilise. Autant te dire, lecteur, que cette nouvelle me comble de joie ! Depuis des semaines, nous assistions à une lente dégringolade dans un monde qui nous était totalement inaccessible ; aujourd’hui, il est beaucoup plus cohérent, clair dans ses propos ; il récupère main mise sur sa vie, sur l’endroit où il se trouve… quel bonheur ! Bravo aux médecins, qui ont enfin pu trouver le bon dosage pour ses médicaments, qui lui apportent enfin un vrai confort de vie, sans... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 09:24 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
dimanche 21 février 2010

Quand le corps gouverne

Il y a des moments où la vie n’est pas simple. Des moments où il devient très difficile de tenir les rênes, de garder le cap. Cela peut venir soudainement, à l’occasion d’un brusque changement, d’un épisode brutal et inattendu, comme par exemple voir en quelques mois, presque quelques semaines, son père perdre la raison. Cela peut aussi s’installer sournoisement. Le processus s’étale alors sur plusieurs années. Des dizaines d’années, en ce qui me concerne. Quand c’est le corps qui gouverne, et plus la tête, ou le cœur. ... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]