Les Mots de Pati

espace privé d'écriture, histoire simple d'une famille simple, billets d'humeurs, moi, quoi.

jeudi 12 février 2009

Parlons d'autre chose...

Il y avait une paire de sandales abandonnées sur la plage, ce matin. À moitié couvertes de sable, elle étaient là, échouées et seules, comme un rappel d'humanité sur fond d'océan puissant et sauvage. Présence incongrue... Je ne sais trop pourquoi je pensai à la Fanette... pourquoi ces sandales fushia me la rappelaient. Qu'ils ont nagé si loinQu'ils ont nagé si bienQu'on ne les revit pas... Avait-elle nagé aussi bien qu'elle ? Que toi ?Je savais que j'allais les ramasser. Impossible de les laisser là, témoins saugrenus d'une... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 16:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 27 janvier 2009

Mamé

Elle s'appelait Fernande . Je l'appelais mamé.Elle a vécu près d'un siècle. 98 longues années dont un tiers seule.Une béarnaise. Pur jus.Un caractère plus que trempé. Mais pas autoritaire.Une vraie bigote à la Brel. Mais qui aurait donné sa chemise au premier dans le besoin. Et l'a souvent fait.Elle n'a jamais été tiède. Jusque dans ses choix. Née en 1904, à Buzet-sur-Baïse, un petit bled bien de chez nous. Fille de vignerons, bien sûr. Le vin a toujours été bon, à Buzet... Fille unique, elle est le trésor de ses parents. Et en... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 08:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 25 décembre 2008

c'était la fille du...

Voici, pour les deux dernières consignes de 2008 de l'atelier Kaléidoplumes, une correspondance entre.. le Père Noël et le Père Fouettard...bonne lecture !*************** Cher vieux grigou, Oui, je ne prends pas la plume souvent, je passe bien trop de temps à lire mon courrier ! Mais là, je me suis dit qu'une petite bafouille serait la bienvenue... Je te connais depuis quoi... 2000 ans, environ ? Ça file, hein... et ça nous rajeunit pas. Depuis tout ce temps, tu penses si je commence à bien te connaître ! On dit que tu es... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 01:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
samedi 22 novembre 2008

Frappe avec sa tête

La consigne kaléidoplumienne de la semaine était une rencontre dans une librairie, entre une personne âgée et un jeune ado. et glisser dans le texte une citation de Heine "Ceux qui brûlent les livres finissent tôt ou tard par brûler les hommes." voici ma participation : ************* Le vieil homme avançait, ombre silencieuse glissant lentement sur le monde qu'il traversait. Il passa à même pas deux mètres du jeune garçon. Ne sembla même pas le voir, tout occupé à avancer un pied devant l'autre. Et puis l'instant... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 00:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 12 novembre 2008

Soixante-quatorze marches...

Je n'aurais jamais dû en parler, mais je voulais voir. Alors je suis montée, tout en haut, là où le vent heurte mes oreilles, où il coupe mon souffle et où mes yeux se perdent sur un espace immense. Je voulais voir de mes yeux si ma mémoire est fidèle, si mon imagination ne s'était pas trompée.Je suis montée d'une traite. Sans m'arrêter. Sans souffler. Soixante-quatorze marches serrées en colimaçon, lancées à l'assaut d'une illusoire lumière.J'ai bu le paysage offert à ma vue. Je voulais voir, j'ai vu. Il n'y a rien à voir. Qu'une... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 13:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
mercredi 5 novembre 2008

souffle de vie

La dernière consigne de kaléidoplumes concerne un sentiment bien spécifique. La colère. Et c'est drôle, parce que c'est justement le sujet de la dernière note de Pierre ! :))J'aime bien ces raccourcis, entre deux espaces que je fréquente. La colère.J'ai dû apprendre à me mettre en colère. Apprendre à la gérer, à lui lâcher la bride sans tout casser. Pour être tout à fait honnête, ma, non mes colères m'ont sauvé la vie, à une époque bien troublée de mon existence. Elles ont libéré chez moi ce que je ne m'attendais pas à y trouver : de... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 19:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 30 octobre 2008

La SDF du temps

la consigne kaléidoplumienne de la semaine concernait le changement d'heure. Il fallait faire "parler" cette heure en rab...**************** Je suis l'heure indésirable. Je vais, je viens, au fil des saisons, éternelle solitaire rejetée par mes pairs. Je nais la nuit, je m'intercale subrepticement entre deux et trois. Je n'ai pas de numéro, même pas de nom. Je suis comme apatride. Je ne m'installe jamais vraiment, ne me sens jamais chez moi ; nulle part est mon domicile et il n'est même pas fixe... Je suis comme... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 13:23 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 26 octobre 2008

freedom

C'est l'eau qui me réveille. Une eau tiède et mouvante. Bienfaisante. Elle vient effleurer mon corps, en vagues d'attouchements discrets et insistants.Mon corps. Qui me fait mal. Pourquoi j'ai mal comme ça ? J'ouvre les yeux, les referme immédiatement, totalement aveuglée par un soleil à son zénith. Mais où je suis ?Avec des précautions de vieille, je me redresse, m'assois et tente un second coup d'œil. A priori, je suis sur une plage. Ce que j'y fais, je serais bien en peine de le dire, par contre ! Aucune idée de comment j'ai... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 02:50 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 21 octobre 2008

un bleu au manche

pour la 42 ème consigne de kaléidoplumes...il fallait construire un dialogue entre deux personnages coincés dans des turbulences, à bord d'un avion.je ne sais pas pourquoi, mais la consigne m'a semblé m'être destinée.un rapport avec mon métier ? oh si peu... ;)***********— Aaaahhh ! C'est quoi, ce bruit ?!?! — Mmmhh... Comment ? Excusez-moi, je dormais et je n'ai pas... — QU'EST-CE QUE C'EST CE BRUIT, P'TAIN ? — Quoi donc ? — Mais ce bruit, là... j'aime pas, ce bruit... — Oh... moui, je vois. Aaaalors : Tout d'abord ne vous inquiétez... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 21:27 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 11 septembre 2008

Jacques a dit...

Déserte et silencieuse, la halle se teinte progressivement de cette ombre bleutée qui fascine tant Jacques. Il est arrivé un peu plus tôt. Plein de chaussures emplissent le coffre de sa voiture, en un tas étrange et bigarré.Immobile au milieu de la halle, il se concentre. Il pense que ça l'occupera bien toute la nuit mais peu importe, certaines choses doivent être faites, c'est tout. Pour l'heure, il veut se souvenir. Il va faire de son mieux. De petites gouttes d'eau salée perlent sur son front plissé par la concentration.Son ... [Lire la suite]
Posté par patitouille à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]